X

Les organisations anticolonialistes :Alliance Pour La Guadeloupe, CIPPA, FKNG! et UPLG soutiennent la lutte du peuple guyanais et dénoncent avec fermeté l’attitude du gouvernement français !

Depuis déjà plus de 3 semaines, le peuple guyanais tout entier s’est levé pour exiger de l’état colonial français le respect de ses engagements régaliens dans les domaines de l’éducation, de la sécurité, de la santé, de l’emploi, au travers du «Collectif Pou la Gwiyan Dékolé » (CPLGD). Des barrages et manifestations ont eu lieu et continuent sur tout le territoire du pays.

Face à la détermination des Guyanais, et après avoir, comme à son habitude, sous-estimé le niveau de mobilisation, l’Etat français a d’abord voulu traiter les problèmes posés en n’envoyant sur place qu’une délégation de hauts fonctionnaires.

Les Guyanais ont alors opposé une fin de non-recevoir à ces fonctionnaires, jusqu’à ce que le Ministre de l’Intérieur et la Ministre des Outremers (dernières colonies françaises) consentent enfin à venir à Cayenne.

Après 3 jours de négociations, le CPLGD a refusé de signer et de valider les propositions très insuffisantes faites par les représentants de l’Etat français.

Ce mépris affiché à l’égard du combat du peuple guyanais et de ses légitimes revendications a redoublé sa colère et, depuis ce week-end, après des provocations faites par les forces de l’ordre devant la préfecture de Cayenne, la mobilisation est montée d’un cran.

Les organisations anticolonialistes guadeloupéennes :
Alliance pour la Guadeloupe
Comité d’Initiative pour un Projet Politique Alternatif (CIPPA)
Fos pou Konstwui Nasyon Gwadloup, (FKNG !)
Union Populaire pour la Libération de la Guadeloupe (UPLG)
s’associent pour apporter un soutien ferme et total au peuple guyanais.

Nos organisations observent le mépris du gouvernement colonial français qui refuse de donner satisfaction aux justes revendications du peuple guyanais.

Nos organisations notent avec intérêt que les élus politiques et le peuple Guyanais dépassent maintenant la question de la satisfaction des revendications immédiates pour poser la question du changement de statut, indispensable pour sortir la Guyane du mal développement.

Nos organisations constatent qu’en Guadeloupe, la quasi-totalité de la classe politique traditionnelle, très préoccupée par les prochaines élections législatives françaises, n’a pas manifesté le moindre soutien au combat du peuple guyanais !

Nos organisations se tiennent donc mobilisées et prêtes à prendre toutes les initiatives nécessaires dans notre pays, afin de développer un vaste mouvement de solidarité au peuple guyanais.

Nos organisations dénoncent avec force l’attitude colonialiste du gouvernement français, et encouragent les Guyanais à la résistance. Nos organisations reconnaissent, à travers cette lutte, l’opposition frontale entre les intérêts du peuple guyanais et ceux de la France coloniale et de ses Multinationales.

Nos organisations appellent au soutien du peuple guyanais pour la maîtrise de son sol et de ses richesses, pour la maîtrise de son développement, pour le respect de ses droits et de toutes les composantes de sa population, pour son exigence de dignité de justice et d’égalité.

Nos organisations rappellent que le combat du peuple guyanais rejoint le combat de tous les autres peuples dominés par le colonialisme français, en Guadeloupe, en Martinique dans l’Océan Pacifique et l’Océan Indien.

Vive la juste lutte du peuple guyanais !

Ansanm nou ka briga, ansanm nou ké gannyé !

Alliance Pour La Guadeloupe, CIPPA, FKNG! et UPLG

Pointe à Pitre Lundi 10 avril 2017.

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)