X

Réponse de Philippe Poutou à la lettre du RINNOVU aux candidats à l’élection Présidentielle, pour connaître leurs propositions pour la Corse.

 

« Chers camarades,

le NPA et moi-même avons une position très simple vis à vis de la Corse.

La population corse subit le triste héritage de la colonisation subie depuis la fin du XVIIIème siècle. Le NPA, depuis sa création, s’est prononcé pour la reconnaissance de la question nationale corse, le droit à l’autodétermination du peuple corse. C’est pour cette raison que le NPA n’a jamais appelé, à la différence de tous les partis politiques français, à la construction du NPA en Corse, tout comme aux Antilles, en Guyane, à la Réunion, en Kanaky ou dans la Polynésie dite « française ». Depuis sa création, le NPA, dans ce cadre, a maintenu les relations fraternelles qu’avaient construits la LCR et A Manca.

« Nous soutenons donc la reconnaissance juridique du peuple corse, ses droits nationaux sur sa terre, et le droit imprescriptible à l’autodétermination »

Nous soutenons donc la reconnaissance juridique du peuple corse, ses droits nationaux sur sa terre, et le droit imprescriptible à l’autodétermination. Ensuite, ce sont aux organisations et aux peuple corses de déterminer eux-mêmes les échéances pour exercer leur droit, les statuts et formes d’associations avec la France et d’autres états d’Europe et de la Méditerranée qui leur sembleront les plus appropriées. De plus, pour nous, le peuple corse, à l’inverse de toutes les définitions « ethniques » et dérives racistes, s’entend comme communauté de destin , rassemblant toutes les femmes et et tous les hommes vivant en Corse, sans distinction d’origine.

Enfin, pour nous, de manière générale, les questions nationales et les questions sociales sont totalement imbriquées. Ce dont a besoin le peuple corse, comme celui de Catalogne ou d’Ecosse, c’est d’une libération nationale et sociale qui lui donne à lui, et non pas à de nouvelles bourgeoisies nationales, la souveraineté sur sa terre, sa culture, son économie et ses moyens de production.

Avec nos plus fraternelles salutations,

Philippe Poutou »

Pour Paul-Félix Benedetti : « Comme en 2012, et comme Olivier Besancenot avant lui, Philippe Poutou se déclare pour l’émancipation nationale de la Corse.
Le NPA, Nouveau Parti Anticapitaliste (officiel), reste, à ce jour, le seul Parti politique français favorable au droit à l’autodétermination du peuple corse. »

 

@RinnovuN interpelle les candidats à la Présidentielle – Reconnaissance du Peuple #Corse et de ses droits nationaux

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)