X

Samedi prochain se concrétisera enfin un évènement que les habitant.e.s du Pays Basque attendent de longue date. Cela fait maintenant cinq ans et demi que l’organisation ETA a décidé d’abandonner la lutte armée de manière définitive. Même si d’importants efforts ont été faits depuis, il n’a pas été possible de rendre effectif le désarmement. Et cela à cause des obstacles dressés par les gouvernements français et espagnol durant ces dernières années.

Une telle situation où une organisation armée souhaite se désarmer et où les Etats refusent, empêchent et entravent ce processus est clairement du jamais vu au niveau international. Jusqu’à présent les gouvernements ont été véritablement irresponsables ; espérons que cette fois-ci ils renonceront du moins à mettre des entraves.

C’est justement parce que les Etats n’ont pas été à la hauteur de la situation que la société civile a pris ses responsabilités et tient un rôle de protagoniste dans le processus de désarmement. Il faut remercier les Artisans de la Paix pour l’initiative qu’ils ont impulsée depuis décembre dernier ainsi que pour les risques encourus. Ces représentants de la société mènent un travail remarquable et exemplaire, reconnu à travers le monde.

Le désarmement constitue une étape importante et significative, mais par la suite d’autres étapes devront être franchies pour parvenir à la résolution de toutes les conséquences du conflit. Il reste des pas à faire pour pérenniser la paix en Pays Basque et reconnaitre les droits fondamentaux de tous les habitant.e.s de ce pays. Dans les étapes suivantes s’il en est bien une qui a une importance capitale c’est bien celle qui concerne les prisonnier.e.s politiques.

Parce que le désarment est un pas important, parce que nous devons remercier le travail mené par les représentants de la société civile face à l’irresponsabilité des Etats et parce que les pas pour la résolution des conséquences du conflit doivent être renforcés,nous, en tant qu’artisans de la paix et de la résolution, devons être des milliers ce samedi à Bayonne. C’est pour cela que nous, représentant.e.s d’EHBAI et EHBILDU, seront présent.e.s pour remercier l’effort réalisé ces derniers mois par les représentants de la société civile et pour commencer à mettre en marche les pas avenirs.

EH Bai et EH Bildu

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)