Produit CORSU E RIBELLU

X

Les événements tragiques du Japon confirment qu’aucune installation nucléaire n’est à l’abri, tôt ou tard, d’une erreur humaine, d’un acte de malveillance, d’un événement climatique ou d’une défaillance technique.

Comme l’affirment de nombreux responsables écologistes depuis des années de nombreux risques ont été mal pris en compte : protection insuffisante en cas d’attentat, surchauffe en période de canicule, risques sismiques, sous-estimés sur certains sites.

Avec ses 58 réacteurs, la France détient le record du pays le plus nucléarisé au monde par rapport au nombre d’habitants. Les deux incidents les plus graves jamais enregistrés en France sont de niveau 4. (Centrale nucléaire de Saint-Laurent), le dernier incident récent date du 23 juillet 2008 (Centrale nucléaire de Tricastin), lors d’une opération de maintenance, une fuite radioactive a contaminé une centaine de salariés sur le site.

La crise nucléaire du Japon montre clairement que les réacteurs nucléaires sont tous dangereux même s’ils sont construits par une des nations les plus développées au monde. Les partisans politiques du nucléaire nous font prendre des risques ahurissants sans pouvoir assurer notre sécurité.

Ajaccio Energie apporte son soutien aux peuples Japonais et réaffirme son rejet du nucléaire et sa volonté de voir la Corse qui bénéficie d’un des meilleurs ensoleillements d’Europe faire le choix des Energies renouvelables.

François FILONI

Président d’AJACCIO ENERGIE.