Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 13 avril 2008 : (20:38 Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org – Corse – In Mimoria) Hè mortu Petru Sinoncelli.

Hè mortu un patriottu chì hà tantu datu per a Corsica.Si n’hè andatu per u sempre u nostru amicu caru, u nostru fratellu di lotta. Petru passò a so vita à impignassi per a nostra causa. Giovane militante participò à tutte e mosse di a giuventù corsa di l’anni ottanta. Poi, militante maturu, ind’è l’anni nuvanta, cunnobbe a prigiò perchè era omu à piglià l’arme di pettu à u nemicu. Ùn piegò mai è fù sempre à fiancu à tutti quelli chì vulianu difende issa tarra di Corsica.

Era un umone, un militante di prima trinca sempre prontu à scumbatte per una causu ghjusta… Qualchì ghjornu nanzu di more, era in carrughju, bandera in manu, per difende i patriotti incarcerati.

Sò orfani oghje i Naziunali, ma per ellu, fallaranu sempre in carrughju cù trumbette è tamburi per fà sunnà l’anticu cornu. Sapia Petru u pesu di u travagliu, ma a so prima qualità era u sparte. Quelli chì anu avutu a furtuna di cunnoscelu a sanu, ùn era pussivule di passà in casa à salutallu senza stà per manghjà, a so porta firmava sempre aparta. U so travagliu, a so opara per a cultura nustrale era maiò. Avia fattu rinasce u sintimu naziunale, è tutti u chjamavanu per fà campà a nostra Storia.Si n’hè andatu un Corsu isciutu di a tradizione storica di u nostru populu. U ricordu di Petru firmarà sempre in noi, perchè l’omi cum’è ellu ùn morenu mai.

Addiu o Pè !

Ghjuvan Filippu ANTOLINI

Fronte Populare : Nous saluons la mémoire de Pierre Sinoncelli, militant de la cause corse depuis sa prime jeunesse, hélas aujourd’hui disparu trop tôt. Nous nous inclinons devant la douleur de sa famille et de tous les siens et leur présentons nos condoléances attristées.

Ghjuventù Indipendentista saluta a mimoria di Petru Sinoncelli, patriottu arradicatu à a so tarra smaritu troppu prestu, è tene à rende un umaghju fraternu à so opara storica è militante. I naziunali ùn si scurdaranu.

Rinnovu salue la mémoire de Pierre Sinoncelli, patriote corse, militant exemplaire. Toujours à la pointe du combat dès sa jeunesse avec la CGNC (Cunsulta di a Ghjuventù naziunalistà corsa), militant et membre fondeur du RINNOVU. Sa disponibilité, son sens de la solidarité, son engagement permanent sur de multiples terrains de lutte font de lui un exemple pour le peuple corse.FERMERAI SEMPRE A FIANCA A NOI O PE !

Après le décès de Pierre Sinoncelli, Corsica Nazione Indipendente et le Comité Anti Répression tiennent à saluer la mémoire de ce militant inlassable de la cause nationale corse, qui, des luttes estudiantines jusqu’à son engagement associatif au sein d’ i Naziunali, n’a jamais ménagé sa peine et son ardeur au service de sa patrie. Un patriottu si n’hè andatu per e sponde eterne, a Terra è l’omi ùn si scurderanu di ellu.

Inseme per Bastia salue la mémoire de Pierre Sinoncelli, militant nationaliste disparu bien trop vite. Son engagement depuis le plus jeune age, la force de ses convictions et son sens du commun resteront dans nos mémoires comme exemple pour le peuple Corse.

L’Associu di i Parenti Corsi faci sapè cù gran’dispiacè a morti di u so militanti Petru Simoncelli. A noscia pena hè maiò. Tutti adduniti femu i nosci parti à a so famidda culpita da issu dolu.

Cuscenza viva saluta a memoria di Petru Sinoncelli, militante di cunvizione.Mandemu e nostre duglianze a so famiglia.Cuscenza Viva salue la mémoire de Petru Sinoncelli, militant exemplaire de la première heure; tous ceux qui ont croisé sa route ont été frappés par sa fougue et sa volonté d’oeuvrer pour une Corse libre; tant dans les structures politiques qu’au sein de son Association « I naziunali », il a toujours fait montre d’un grand patriotisme. Nous nous associons à la douleur de sa famille et des ses amis.

A Manca Naziunale saluta a memoria di Petru Sinoncelli, patriottu sinceru, militante puliticu è culturale. Petru era un omu di stintu chì vulia fà rinasce una vechja nazione cù a so fede di Corsu.

U RINNOVU SALUTA INCU UNA TRISTEZZA TAMANTA A MEMORIA DI U SO FRATELLU DI LOTTA, PETRU SINONCELLI, OMU DI CUNVIZZIONE. SMARITU TROPPU PRESTU U 13 D’APRILE.
FERMERAI SEMPRE A FIANCU A NOI O PE !SEMPRE A FIANCA A NOI O PE !

Le Mardi 15 avril 2008 : L’enterrement a eu lieu cet après midi à Biguglia. 6 hommes armés et cagoulés lui ont rendus les honneurs militaires. Les nationalistes toutes tendances confondus saluent le militant sincère et passionné qu’il était. (voir quelques communiqués plus haut). La placette de l’église de Biguglia, face à la mer et à l’étang, entourée de dizaines de “bandere” en berne se remplit de monde dès le début de l’après-midi. Des centaines de personnes sont venues assister à la messe d’obsèques pour Pierre !

Les membres de l’associu “i naziunali” défilent au son des tambours jusqu’à la porte de l’Eglise, ils forment une haie d’honneur et placent deux drapeaux historiques de la Corse de chaque coté de l’entrée.

Vers 14 heures 30, l’église résonne du son poignant d’une cornemuse des « naziunali » et le cerceuil de Pierre est recouvert d’une immense bandera. La messe, dite par l’Abbé Mondoloni et le prètre de la paroisse, est chantée magnifiquement par des membres du groupe l’Attrachju, ainsi que d’autres chanteurs.

A la sortie de la messe, sur le parvis, un commando de 6 personnes cagoulées tire des salves d’honneur embrasse le cercueil et se retire à travers la foule.

Puis Paul félix Benedetti rend hommage à Pierre Sinoncelli dans une allocution en langue corse. Parla di u patriottu corsu, di l’amicu, di l’omu d’onore è di sulidarità, di u travagliatoru, di l’artistu dinù quellu era Petru. Omi cusi, ha dettu, ci n’hè tutte e 30 o 40 anni. Avemu u so un esempiu per cuntinuà.

Le père de Pierre remercie tous ses amis et rappelle comme son fils aimait la Corse.

Jean Philippe Antoloni qui a participé avec Pierre à la création des “naziunali l’année dernière, salue aussi sa mémoire et sa valeur.

Ses amis, en se relayant, descendent sa dépouille jusqu’à la sortie du village, suivie de montagnes de fleurs et de drapeaux. Le convoi déposera des fleurs à son ancien pressing à Biguglia puis en ville rue césar Campinchi sous le buste de Pasquale Paoli et de sa plaque. La pose de cette plaque trilingue nous la devons largement à son initiative et à son travail obstiné.

Vers 16 heures 30 le convoi arrive jusqu’au port, car Pierre avait voulu être incinéré, il nous quitte par la mer et ses cendres reviendront. La cale du « Pasquale Paoli » vibre du son des tambours des « naziunali » et du cornu. On chante le Diù. Le Drapeau corse flotte à l’avant du « Pasquale Paoli » et à la demande de marins, militants du Rinnovu, les sirènes du bateau signalent son départ…

SEMPRE A FIANCA A NOI O PE !


A PETRU SINONCELLI PATRIOTTU CORSU
Dimmila tù omu di a tarra tù radica annudata U farru di a sottumissioni chì pesa in coddu à tè Tù chì hai campatu forti cum’è una petra bianca Povaru com’è povara hè a miseria Mutu com’è u povaru hè mutu Ma Corsu com’è u Corsu ùn hè più Dimmila tù omu di a tarra causa di a me lotta U farru di a sottumissioni chì pesa in coddu à tè À tè pratendu forti cum’è una petra bianca Povaru Nò ! Morghi oghji a miseria Mutu più Oghji parlu pà tè, Corsu si ! Com’è Corsu ùn hè più Libaru, quant’eddu si pò essa

PETRU SINONCELLI SEMPRE VIVU

Source photo : Unità Naziunale, Archives du site.
Source info : Unità Naziunale
© UNITA NAZIUNALE