X

A la veille du procès du 11 avril prochain, les soutiens à André Paccou, sa famille et à la section corse de la LDH continuent de se manifester.

Le STC réitère son soutien à André Paccou, sa famille et à la Ligue des Droits de l’Homme. Tout comme l’Associu Sulidarità, les Présidents de l’Assemblée de Corse et de l’Exécutif, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni. Mais aussi des groupes CORSICA LIBERA et FEMU A CORSICA à l’Assemblée de Corse, d’A Manca, de la rédaction d’ARRITTI, du cullittivu PARLEMU CORSU, d’INSEME PER A CORSICA, de VIA CAMPAGNOLA, d’A MANCA, de BAKE BIDEA….



« Le STC tient à réitérer son soutien indéfectible à André Paccou, sa famille et à la Ligue des Droits de l’Homme, après les différentes attaques et tentatives de déstabilisation à leur encontre.

Ceci est d’autant plus inacceptable, eu égard au fait que ces derniers ont toujours été aux cotés des nationalistes afin de dénoncer la justice d’exception qui sévit en Corse, en se positionnant notamment pour la défense des droits des prisonniers politiques.

André Paccou s’était d’ailleurs engagé auprès de notre Organisation Syndicale, en nous soutenant lorsque les confédérations syndicales s’opposaient à notre candidature aux élections TPE.

Nous ne saurions donc tolérer plus longtemps la campagne délétère, contraire à nos valeurs, qui s’instaure autour d’André Paccou, sa famille et la section Corse de la LDH

Le secrétaire Général du STC
Jean Brignole



Communiqué du 13/01/2017
« Aux antipodes de nos valeurs, de respect de la dignité humaine et de fraternité, actuellement une  dangereuse campagne de dénigrement instaurant un climat délétère et menaçant à l’encontre du président de la LDH Corsica se développe  sur les réseaux sociaux.
Nous rappelons que sans jamais avoir cessé de fortement s’impliquer à nos côtés et ce malgré la difficulté d’un tel combat, la LDH Corsica et son président André Paccou ont toujours honorablement assumé avec sincérité et détermination leur mission de contre pouvoir face à l’arbitraire de la justice d’exception et les atteintes aux droits de l’homme qui touchent les prisonniers politiques corses  et leurs familles. Aussi face à ces injustifiables  et inutiles  agressions qui secouent sa famille nous lui apportons  notre soutien fraternel. »
ASSOCIU SULIDARITA
JEAN MARIE POLI
PRESIDENT



Communiqué du 11 décembre 2016
« André Paccou et sa famille font actuellement l’objet d’une campagne de dénigrement ciblée et agressive (tracts, réseaux sociaux) de la part d’un groupe mêlant curieusement et abusivement idéologie d’extrême-droite et référence au peuple corse, à ses valeurs, et à sa lutte. À ces personnes, nous rappelons qu’André Paccou et la Ligue des Droits de l’Homme Corsica ont été, depuis des années, au nombre de ceux, alors peu nombreux, qui ont fait le choix courageux de s’opposer aux abus de la police et de la justice anti-terroriste et aux errements de la raison d’Etat. Ceux, également, qui ont fait le choix de soutenir, dès l’origine, les revendications de rapprochement et d’amnistie des prisonniers politiques. Chacun est libre de ne pas partager les engagements et les valeurs d’André Paccou et de sa famille, ou de la LDH Corsica. Mais personne ne peut s’autoriser à créer autour d’eux un climat de menace et de peur. En ces circonstances difficiles, nous assurons André Paccou, sa famille et la LDH Corsica de notre soutien. Il est plus que temps de mettre un terme à la spirale de tension qui les vise, de désamorcer les antagonismes, et de revenir à une situation normale et apaisée. »
PRESIDENTS DE L’EXECUTIF de CORSE, DE L’ASSEMBLEE de CORSE, et DES GROUPES FEMU A CORSICA et CORSICA LIBERA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)