X

Le parti centriste, partisan d’un lien direct entre les îles Aland et les institutions européennes, totalisent 7 des 30 députés. Le parti indépendantiste « Centre d’Åland » est sorti gagnant des élections législatives des îles Åland, un archipel svécophone de Finlande. Les élections, qui se sont déroulées le 16 octobre dernier, ont donné la majorité relative aux centristes partisans d’un nouveau statut pour les Åland qui leurs fournirait presque tous les attributs d’un état indépendant sans toutefois couper les ponts avec la Finlande. Pour sa part, le seul parti strictement indépendantiste a aussi réussi à gagner du terrain.

Centre d’Åland a obtenu 7 des 30 députés de la chambre ålandaise, et devient la principale force du Parlement.

Derrière viennent ensuite respectivement 6 députés, pour les Libéraux d’Åland et les Sociaux-démocrates d’Åland. Traditionnellement, les Libéraux font en sorte que les Åland s’autogouvernent toujours un peu plus, tandis que les Sociaux-Démocrates sont moins enthousiastes et sont les principaux défenseurs du maintien du statu quo dans l’archipel.

Par son côté, Centre d’Åland plaide pour une extension importante de l’autonomie insulaire. Les centristes veulent qu’Helsinki transfère plus de pouvoirs aux Åland afin que ces îles arrivent à un degré d’autogouvernement similaire au Groenland ou aux Féroé qui dépendent tous les deux du Danemark. La formation gagnante veut aussi que les Åland disposent d’un représentation directe au Parlement européen et qu’ils puissent signer des accords internationaux.

Derrière ces trois partis, les conservateurs et les Modérés d’Åland gardent chacun 4 sièges. Les Modérés, comme les Centristes, sont aussi partisans de plus d’autonomie et de disposer de nouveaux pouvoirs au moyen d’une réforme institutionnelle qui renforcerait la démocratie et permettrait de prendre les décisions à l’échelle ålandaise. Futur d’Åland, la formation indépendantiste qui revendique la séparation complète de l’archipel de la Finlande gagne 3 sièges, soit un de plus qu’aux dernières élections. Ils améliorent ainsi leurs scores à chaque élection. En 2003, ils ont obtenu 6,5 % des suffrages ; en 2007 8,3%, et aujourd’hui jusqu’à 9,7 %.

(Source : MónDivers)

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)