X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Nous vous en parlions il y a quelques jours, la commission territoriale pour les orientations agricoles s’est réunie en préfecture de Corse pour dresser le bilan de la campagne 2011 des déclarations de superficies de l’élevage. Au cours de cette réunion, on a également évoqué les mesures d’urgence prises pour aider le secteur agricole face à la sécheresse, ou encore les problèmes du foncier dans la perspective du nouveau Padduc. On se souvient que dans un passé très récent, ce problème de la déclaration des surfaces utilisées par les éleveurs a provoqué un tollé général dans le monde agricole insulaire. En effet, de ces déclarations découle directement la fameuse ICHN, l’indemnité compensatoire de handicap naturel. Ne disposant pas d’un couvert végétal proche du bocage normand, la Corse ne peut offrir à ses éleveurs que les herbages qu’elle possède, c’est-à-dire des friches, des landes et des maquis qui ne sont pas reconnus par les instances européennes comme réellement des terres agricoles.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Ni vi parlaiami calchì ghjornu fà, a cumissioni tarrituriali pà l’urientazioni agriculi s’hè adunita in prifettura di Corsica da fà u bilanciu di a campagna 2011 di i dichjarazioni di superficii di l’allevu. Duranti à issa riunioni, s’hè trattatu dinò di i misuri d’urghjenza presi da aiutà u settori agriculi di pettu à a sicchia, o ancu i prublemi di fundariu ind’a perspettiva di u novu Padduc. Ci rammintemi chèi ind’u passatu vicinu, issu prublema di a dichjarazioni di i superficii utilizati da l’allivadori hà fattu nascia una scuntentezza maiò ghjinirali ind’u mondu agriculu isulanu. In fatti, di issi dichjarazioni esci direttamenti a famosa ICHN, l’indennità cumpensatoria di handicap naturali. Ùn appiendu micca una cuparta vegetali vicina di quilla nurmanda, a Corsica ùn pò dà à i so allivadori l’arbaghji ch’ella t’hà, vali à dì soruli, scarsali è machja chì ùn sò micca ricunnisciuti da l’istanzi aurupei veramenti com’è tarri agriculi.

Écoutons le CDJA de Corse-du-Sud par la voix de Pierre Gaffory son président.

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)