Produit CORSU E RIBELLU

X

Blocage de l’administration du Lycée Agricole de Sartène

Voici le texte revendicatif : 

« Nous, enseignants forestiers du Lycée Agricole de Sartène, le STC, et la CGT AGRI dénonçons une situation de blocage au sein de la structure.

En effet, des accusations particulièrement graves ont été proférées par une enseignante du CFPPA, accusant les enseignants forestiers de vols sans enquête et sans la moindre preuve par mail à l’ensemble du personnel et également devant des élèves.

La direction a jugé bon de répondre à ces accusations reposant sur des rumeurs dans l’heure par un mail public invitant les enseignants forestiers « à prendre la porte », se désignant seul juge et procureur et refusant tout dialogue avec eux malgré de nombreuses sollicitations dans le but de clarifier la situation.

De plus, nous dénonçons l’ambiance de travail au sein de l’atelier forestier qui pose de nombreux problèmes et perdure depuis des années au sein de la structure, où il est visiblement plus facile de trouver des boucs émissaires plutôt que des solutions.

Cette situation est allée trop loin « u troppu stroppia »! Ces personnes, bafouées dans leur honneur et menacées dans leurs fonctions ne peuvent plus exercer sereinement leur travail après de telles accusations.

Dès lors les cours ne seront plus assurés par les personnes concernées ainsi que par tout enseignant solidaire et désireux de trouver une sortie à cette situation.

Professionnels avant tout, notre principal objectif n’est pas d’entrer dans un conflit qui s’enliserait mais de trouver des solutions et qu’un dialogue soit amorcé, ce qui nous est refusé pour l’heure actuelle.

De ce fait, la décision a été prise de ne pas bloquer l’intégralité du Lycée Agricole de Sartè ce qui pénaliserait les élèves et la structure à 3 jours des journées portes ouvertes. Ainsi, seuls les locaux de la direction seront occupés tant que nos revendications n’auront pas été écoutées.

Nous sommes avant tout des enseignants, amoureux de notre métier, soucieux du bien être de nos élèves et de la pérennité de l’établissement.

Ainsi, les étudiants pourront suivre normalement leurs cours. Les enseignants se sentant concernés sont invités à signer la pétition de soutien et à se joindre à nous. »


« Nous sommes heureux de constater que notre mobilisation a permis une première prise de conscience du problème, puisque le responsable de l’atelier a proposé un début de solutions possibles concernant les problèmes de l’atelier. Cela nous permettraient de dispenser nos cours dans des conditions optimales. Nous regrettons tout de même d’avoir dû en arriver là pour que les choses avancent. Cela touche non seulement le corps enseignant, mais également les étudiants.

De plus, malgré ces propositions, nous restons toujours sans nouvelle de notre Directeur seule personne décisionnaire et capable de mettre un terme à cette situation. Nous exigeons donc une rencontre avec le Directeur de l’établissement, injoignable et introuvable, qui est depuis ces accusations publiques, que soit organisée une assemblée générale pour définir un plan d’action sur les solutions à apporter à l’atelier forêt ainsi que des excuses publiques présentées aux enseignants forestiers concernés »

 

+++ Journées Portes Ouvertes 2017 16-17-18 Mars 2017