Produit CORSU E RIBELLU

X

Les trois syndicats de l’Université de Corse, Ghjuventù Paolina, Ghjuventù Indipendentista et Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, s’unissent une nouvelle fois face à l’injustice dont est victime notre jeunesse. En effet, une fois de plus, l’état français a voulu frapper fort.

La vague d’interpellation du 13 février, jour où se déroulait le procès de Ghjilormu Garelli ne présageait rien de bon pour l’avenir. Dix de nos jeunes seront jugés ce jeudi 09 mars 2017 à 14h au Palais de Justice de Bastia.

Nous ne pouvons pas rester confortablement assis dans nos sièges d’étudiants sans réagir. Nous ne devons pas attendre interpellés et condamnés à tour de rôle pour des motifs plus absurdes les uns que les autres.

Pour rappel, au lendemain de ses interpellations, soit le 14 février 2017, la présidence de l’Université appelait via un communiqué à ce que les gardes à vue soient levées, et apportait son soutien aux étudiants interpellés. Prise de position que nous saluons.

L’heure du procès de la jeunesse Corse approche. Le 09 mars à 14h au tribunal de Bastia, 10 des nôtres seront jugés. Dans le lot figure des étudiants. Qui pourrait tolérer cela ?

De ce fait, nous demandons au Président de l’Università di Corsica de banaliser les cours au sein de l’Université le 09 mars à partir de 13h. Cela permettrait ainsi aux étudiants de se rendre massivement devant le tribunal de Bastia afin d’apporter le soutien que méritent nos jeunes, tout en ne paralysant pas à nouveau l’Université.

De plus, en ce mardi 7 mars, et à deux jours du procès, vingt jeunes corses ont fait l’objet d’une rafle. Nous faisons notre les propos de Paul-Marie Romani en ce matin du 7 mars à l’occasion du Conseil d’administration de l’Université de Corse : « il s’agit là d’une nouvelle « tornade » et cette tornade porte le nom de Nicolas Bessone. »

Considérant les différentes prises de position exprimées par Paul-Marie Romani, Président de l’Université de Corse, à la suite des dernières vagues d’interpellations, nous l’invitons à se joindre une fois de plus à nos côtés dans le combat que nous menons face à la répression et l’injustice.

Ghjuventù Paolina, Ghjuventù Indipendentista, Cunsulta di a Ghjuventù Corsa.
7 mars 2017