Produit CORSU E RIBELLU

X

Ce mardi 7 mars 2017 à 18h30 ce tiendra un « Apéro politique du CICP » : « Être décolonial au 21e siècle »

« Se souvenir du passé – Lutter au présent – Construire un autre futur » Dans le cadre de la Semaine anticoloniale et antiraciste, créée et organisée par le réseau d’associations « Sortir du Colonialisme » (réseau domicilié au CICP), nous avons voulu organiser un apéro-politique sur le thème « Être décolonial au 21e siècle » afin de lier l’histoire anticolonialiste de notre Centre de solidarité international depuis les années 1970 avec la réalité actuelle du mouvement de déconstruction du colonialisme et du postcolonialisme.

Le décolonialisme (pensée qui a émergé en Amérique du Sud) se fonde sur la théorie que le colonialisme ne s’est pas arrêté avec la décolonisation, mais qu’il est toujours vivant, se nourrissant de l’impérialisme et de la globalisation. Il vise a continuer au 21e siècle le combat anticolonial pour construire une autre société.

Venez discuter de cela autour d’un verre de l’amitié et de la solidarité entre les peuples

Avec la participation entre autre d’un.e membre du CEDETIM ou du CICP, de Gisèle Felhendler (Réseau « Sortir du Colonialisme », coordinatrice de la Semaine anticoloniale et antiraciste), de Rock Haocas (syndicaliste et militant indépendantiste kanak de passage en France, chargé des relations internationales de l’Union syndicale des travailleurs kanak et des exploités – USTKE) et d’Olivier Le Cour Grandmaison (universitaire et politologue, un des initiateurs de « l’Appel pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France »).

– Entrée libre

20h Quand les cellules se mettent à parler

Lecture musicale et théâtrale proposée par Samia El Ouazzani, accompagnée par Kacem Mesbahi

Maroc, années 70’s années de plomb

Répressions, contrôles, arrestations de militanteEs. Enfermement.

Il y avait Saïda Menebhi, morte le 11 Décembre 1977 après 34 jours de grève, à l’âge de 25 ans. Il y avait aussi tous les autres militantEs…

Et il y avait leur poèmes.

Les mots comme une arme, un outil, un espace d’existence et de résistance »

« Quand les cellules se mettent à parler… » nous porte, nous transporte, nous emporte dans les méandres poétiques des textes écrits en prison par les résistantEs marocainEs des années 70.

Au son du oud, de la clarinette, de la flûte, du daff, du bendir… Kacem Mesbahi accompagne ces poèmes, ce voyage mémoriel, qui nous rappelle que l’écriture est un cri humain.

CICP

21 ter rue Voltaire Paris 11è

M°Rue des Boulets

Entrée 5 euros

19h Projection-débat : Maurice Audin, La disparition un film de François Demerlac dans le cadre du 60ème anniversaire de la Bataille d’Alger

Centre Culturel Algérien

171 Rue de la Croix Nivert Paris 15è M°Boucicaut

19h Réunion-débat :« Le dynamisme démographique africain est-il un risque et pour qui ? (Surpeuplement, condition des femmes et migrations)

Proposé par Les Amis du Monde Diplomatique

Avec Georges Courade ,auteur du livre Les Afriques au défi du XXIème siècle,2014, Belin

Théâtre de la Jonquière

88 rue de la Jonquière Paris 17è M°Guy Môquet, Brochant ou Place de Clichy