X

Après être resté de longs mois cloué à quai, l’AMG 800 a, enfin, été remis sur les rails.

Les problèmes techniques majeurs ayant été identifiés et solutionnés, tous les voyants de sécurité sont à présent au vert. Le nouveau train corse peut donc ouvrir ses portes. Hier matin, sur les quais de la gare de Bastia, élus, représentants de l’État, de la compagnie SNCF et de la Caisse des dépôts, s’étaient donné rendez-vous pour un premier voyage. Un départ symbolique qui a mis fin à une série noire. Rappelons que des dysfonctionnements « graves » observés sur les engins flambant neufs avaient été dénoncés par les cheminots. Ces constatations avaient nourri la polémique et contraint la CTC a procédé au retrait de l’exploitation des autorails par les chemins de fer de la Corse.*

Avec la remise en service de quatre rames – huit autres devraient être opérationnelles avant l’été 2012 -, le transport ferroviaire de la Corse semble se dessiner un nouvel avenir.

57 Me investis pour gagner en confort et non… en temps

C’est d’ailleurs le sentiment de Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse, qui s’est réjoui d’avoir, grâce au concours des services techniques, réussi à remettre en circulation l’AMG 800 :

Source et suite du dossier

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)