Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – publié le 24 aout 2018) La destruction du matériel de vidéo-surveillance perpétrée sur la commune de Centuri (dans la nuit du 22 au 23 août) s’inscrit dans la continuité d’un climat délétère qui perdure. Ce sont encore une fois les questions de la destination du foncier et des espaces collectifs qui sont à l’origine des tensions locales.

Nous apportons notre soutien sans réserve à la municipalité de Centuri qui par ses prises de positions et ses actions tente de faire barrage aux appétits spéculatifs. Les auteurs de ces pressions inacceptables doivent savoir qu’au sein de la société corse se développe un large mouvement d’opinion qui exprime sa totale opposition à la spéculation.

Aucune violence pas plus que toutes les formes de pression ne pourront s’imposer face à ce réflexe collectif.

A MANCA


David Brugioni a reçu le soutien de Femu a Corsica, du Député Acquaviva et du mouvement Core in Fronte, dont il est un militant. (France3Corse)


Les caméras de vidéosurveillance de la Mairie de #Centuri ont à nouveau fait l’objet de tirs cette nuit. Femu a Corsica dénonce le climat de tension qui perdure à Centuri, et exprime son soutien au Maire et au conseil municipal. Il est indispensable que la situation s’apaise et revienne à la normale.

FEMU A CORSICA