X

(corsematin.com Photo Jeannot Filippi)

Le maître de conférences en biologie s’est à son tour lancé dans la campagne en vue de l’élection de la présidence de l’université

Une semaine après la première prise de parole publique de Paul-Marie Romani, il y avait peut-être un peu moins de monde, hier, dans le hall de la faculté de droit, à l’occasion de la première rencontre d’Antoine Orsini avec la communauté universitaire.

Mais une chose est certaine, l’ampleur du soutien à l’égard de ce deuxième candidat déclaré était plus lisible, en tout cas affichée avec soin dans la perspective de l’élection à la présidence de février prochain.

On aura noté la présence de bon nombre d’enseignants-chercheurs, notamment ceux de la mouvance STC, mais aussi d’autres, que l’on sait déçus par le pouvoir en place ou ayant été par le passé en opposition avec le président sortant.

Antoine Orsini, pour sa part, s’est exprimé en retraçant les grandes lignes d’une profession de foi communiquée en début de semaine aux membres de la communauté universitaire. Le maître de conférences HDR en biologie aspire d’abord à « replacer l’étudiant au cœur du dispositif. Il est incontestable que les universités sont confrontées à une baisse d’effectifs aujourd’hui. Celle de Corse n’y échappe pas et le pouvoir en place n’y est pour rien. Ce que je lui reproche, c’est de fermer les yeux. Il ne faut pas confondre les étudiants et les inscrits ».

Source et suite de l’article

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)