X

(article intemporel – 15 décembre 2012) Dans un contexte permanent depuis des années et notamment depuis que Frédéric Thiriez est aux commandes des instances du foot français, la haine contre le Sporting Club de Bastia en particulier et au delà contre le foot Corse en général se développe en France. Ce n’est pas sans rappeler les récents relents haineux anti corse propre à la France de Vichy. Ce n’est pas sans rappeler que ces instances coloniales refusent de sacraliser le 5 Mai 1992.

ThierezVadeRetroSCBcorseACAfoot

Les réactions se font nombreuses et politiques pour dénoncer une prise de décision aberrante contre le SCB, Corsica Libera dépose une question orale à l’Assemblée de Corse,  Jean Zuccarelli demande dans un communiqué bien « CFR » à la ligue de changer d’avis. Michel Castellani de Femu A Corsica interpelle Thiriez sur Twitter… Fabiana Giovannini, élue Femu A Corsica propose aux SCB une solution pour contre-carrer la ligue anti corse.

Mais qu’à donc fait le peuple bleu ?

 

Le 12 décembre dernier, le SCB reçoit l’OM [20 ANS après la catastrophe] à huit clos (les méchants terroristes corses se sont « tazzer » en tribune et sur le terrain lors du derby) et donc pour les punir, les supporters turchini sont à la porte du stade devant un écran géant installé en toute légalité par le club.

L’ambiance se passe à « l’usu nustrale« , comme depuis plus de 30 ans. Ce qui déplaît fortement aux instances françaises qui aiment le « Fair Play », les mêmes qui en 92 affirmaient que la tribune était tombée parce qu’on « tapait des pieds », parce qu’on « chantait en langue corse » et qu’on avait un peu « scuzzuler » ces mêmes marseillais à leur arrivée au stade. (il aurait mieux valu en 92 comme en 2012 les accueillir avec de la coke, ça doit être plus politiquement correct que des B.A…)

Donc suite au coup de pression amicale contre le car des joueurs de l’OM (voir la vidéo ci dessous), aux bruits des explosions digne d’un 14 juillet français, aux vociférations de supporters obligés de restés en dehors du stade, debout et dans un froid polaire, ces instances coloniales décident de suspendre  « à titre conservatoire » le stade Armand Cesari.

« Ces attentats auraient pu tuer, c’est un acte de guerre » assènent les Préfets quand une action clandestine bien préparée ne tourne pas au drame

 

C’est a peu près ce que déclare Fred « moustache » Thiriez dans un communiqué de soutien à ses amis anti corses de la fédération répressive, un thiriez qui a visiblement ses entrées dans le bureau de Valls, le Ministre de l’intérieur. Des décisions prises dans son bureau sont étrangement orientée à « l’usu Thiriez« 

Valls l’avait promis pour tous ceux qui utilisent des explosifs, un « harcèlement » sans fin… Le Sporting Club de Bastia et ses supporters ont en fait les frais. Juste après les nationalistes qui eux ont droit à leur « Pack96.« 

Ailleurs il se passe tout autant d’incidents, mais quand les sanctions tombent, rien n’a d’équivalant à ce qui frappe la Corse et les Corses, le SCB ou l’ACA…

Jo Bonavita, 73 ans, le plus grand passionné du Sporting est en grève de la faim depuis vendredi matin, il se dit prêt à aller très loin dans sa mobilisation, une mobilisation qui en appelle d’autres comme sur Facebook, où une page de soutien à déjà réunis ce matin [10h00] plus de 4000 membres, comme devant le stade Armand Cesari hier vers 17h30 où des turchini sont venus soutenir physiquement Jo Bonavita.

JoBonavitaCorseSCBgrevedelafaim

« Haïr le Sporting club de Bastia, c’est haïr le peuple corse » 

 

BastiaSCBSCB, ACA, GFC(o)A, même combat. Est il encore util de préciser que tous les clubs corses, comme tous les corses sont logés à la même enseigne pour les colons qu’ils soient d’un gouvernement en place ou d’une instance dirigeante ?.

Nous ne sommes pas obligés de nous « aimer » entre supporters, mais la ligue, elle,  se délecte de nos différents et les retourne contre nous. Avant de chercher des responsabilités entre nous, entre corses, il serait intelligent de se retourner nous aussi contre ceux qui, à la moindre occasion que nous leurs donnons, veulent tuer le SCB, le sport corse, les corses, la Corse… Quand on veut tuer son chien

Ceux là sont clairement identifiés, et ce n’est pas une pile sur la tête lisse d’un arbitre qui est la source du mal, c’est le racisme anti corse des décideurs qui se trouvent en France. Des incidents ont toujours existé, et existeront toujours, personne n’empêchera un individu isolé de faire une connerie. Ni de taper des pieds, ni de hurler, ni de chanter et encore moins de revendiquer son identité qu’elle soit sportive, culturelle ou politique.

Une connerie à Bastia est rapidement et  lourdement sanctionnée, alors que la même ou pire ne le sera  jamais ailleurs.

Moi le fair play contre ceux qui nous haïssent n’aghju una techja ! Je n’ai aucune envie un jour de devoir porter une « corse stylisée jaune’ sur ma poitrine pour appartenance à un peuple qui dérange.

Mais puisqu’on vous dit que vous êtes français !!! 
Mais puisqu’on vous répond qu’on ne veut pas l’être !!!

AnTò Francè

(Photo de Jo Bonavita au stade et vidéo publiée à l’insu du plein gré de son auteur et ce avec son autorisation. Aucune menaces ni aucune contraintes physiques, ni aucune violences n’ont été utilisées au cours de l’écriture de ce billet nullissime]

Corsica Infurmazione, L’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)