Produit CORSU E RIBELLU

X

Dossier de Presse

 « Attelli di a Cultura »

Luni u 24 d’ottobre di u 2016 –  2 ore DP – Palazzu di a CTC

 Aviamu pigliatu l’impegnu d’urganizà « L’assisi di a cultura », da u principiu di a mandatura ; longu à st’ultimi mesi avemu scontru è intesu parechji attori culturali, è quellu impegnu hè mutatu in a so forma da esse di più praticu, uperazziunale, è risponde à u megliu à una doppia vulintà :

  • Quella di rifundà u guidu di l’aiuti di a nostra cullettività, da rendelu di piu in presa cù e realità, oghjinche, di u terrenu.
  • Quella di primura di purtà una riflessione nantu a messa in opera di una nova pulitica culturale.

Pour ce faire la Collectivité Territoriale de Corse, organise ainsi les « Attelli di a Cultura » qui se dérouleront sur l’ensemble du  territoire  durant le mois de novembre 2016.

Au programme,  des Ateliers avec différentes thématiques et pour clôturer une journée de restitution : politique culturelle et aménagement du territoire. Culture et lien social. Les politiques culturelles en Europe.

Les Thématiques abordées :

  • Les industries culturelles, facteur de croissance économique.
  • Le développement des territoires
  • La création artistique aujourd’hui en Corse
  • L’enjeu territorial de la diffusion et de la médiation culturelle
  • L’éducation artistique et culturelle
  • La culture Corse dans l’espace méditerranéen et européen

Les ateliers de la  culture ont pour but de nouer le dialogue avec les acteurs culturels,  retrouver la confiance et l’échange, renouveler une approche de la politique culturelle dans une démarche de co-construction. Définir de nouvelles formes de gouvernances avec notamment les intercommunalités, de par  la réforme institutionnelle afin de ne pas centraliser toutes les aides.

Ces assises permettront de définir une politique culturelle et refonder les aides. Replacer le créateur au centre de la politique culturelle. Valoriser la langue Corse dans la création mais aussi défendre la diversité culturelle.

La culture joue un rôle fondamental dans la constitution d’une société du vivre ensemble et de la connaissance, les assises conduiront à un nouveau modèle de gouvernance en facilitant l’accès à la création et à la culture par un décloisonnement territoriale en utilisant des dispositifs innovants.

LES ATELIERS

Atelier 1 

Thème : Les industries culturelles, facteur de croissance économique

Objectif : réfléchir sur les enjeux des industries culturelles en Corse (audiovisuelle, musicale et édition) afin  d’établir un  bilan sur l’organisation, le  développement, le financement, la concurrence, la formation et  l’usage de la langue corse et  d’envisager  une refonte du guide des aides.

Une réflexion sur la mise en place de nouveaux dispositifs (pôle mécénat, don, prêt investissement…), et de nouveaux cadres et enjeux du conventionnement.

Localisation : AIACCIU

Contenu de la réunion plénière : Présentation des enjeux liés au développement des filières culturelles en Corse puis travail en ateliers sectoriels.

3 groupes  de travail :

  • Cinéma/audiovisuel.
  • Édition.
  • Musique

Invités : producteurs de cinéma, exploitants de salles de cinéma, Télévisions Régionales (ViaStella & TéléPaese), éditeurs, libraires, communes (bibliothèques et médiathèques), producteurs musique, groupes musicaux, associations investies dans l’accompagnement de la création musicale, distributeurs, ADEC, ATC, OEC.

Atelier 2 

Thème : Le développement des territoires

Objectifs : s’interroger sur la territorialisation, sur la base, entre autres, du lien entre politique culturelle territoriale et festival afin de  définir de nouvelles pratiques pour une refonte du guide des aides.

Localisation : PIGNA – Auditorium.

Contenu de la réunion plénière : travailler sur la saisonnalité en Corse, sur les liens entre la manifestation et son territoire (mise en valeur, retombées, impact environnemental, développement durable, attractivité du territoire, implication des collectivités et des acteurs locaux), sur la pression du marché pour les festivals liée à de grosses industries (musiques actuelles), sur la nécessaire ouverture vers plus de pluridisciplinarité, de soutien à la création, sur les questions de mutualisation et de mise en réseau.

Contenu de chaque groupe de travail: Réunion plénière sur la journée ; cet atelier transversal ne sera pas divisé en groupes de travail.

Invités: organisateurs (musique, danse, livre, théâtre, cinéma), EPCI, communes ayant un festival sur son territoire, ATC, OEC, offices de tourisme.

Atelier 3 

Thème : La création artistique aujourd’hui en Corse

Objectifs : réflexion sur la place de la création artistique dans les politiques culturelles.

Localisation : Bastia.

Contenu de la réunion plénière : la place du créateur, les moyens donnés pour permettre la création en termes de lieux et de financement, les passerelles entre amateurs et professionnels, la commande publique et la coproduction, l’émergence de réseaux de création et la concertation nécessaire, résidences de création, formation, échanges entre institutions dans l’espace méditerranéen. Visibilité de la création, offre au plus grand nombre (« faire descendre l’art dans la rue »)

3 groupes  de travail :

  • Lieux destinés à la création artistique (salle de répétition, lieux de rencontres, lieux de proximité, studio…).
  • Collectivités et investissement dans la création (commande publique, coproduction, résidences, bourses.).
  • Emergence de réseaux de création artistique.

Invités : Artistes, auteurs, traducteurs, compagnies, associations culturelles, bibliothèques et médiathèques, DAC, CAP, FRAC, EPCI.

Atelier 4 

Thème : L’enjeu territorial de la diffusion et de la médiation culturelle

Objectifs : Réflexion sur les fonctions et les enjeux socio-économiques ainsi que politiques de la culture. Innovation sur le futur règlement des aides.

Localisation : PORTO-VECCHIO

Contenu de la réunion plénière : Le rôle de la diffusion culturelle, les liens entre la diffusion culturelle et la notion de territorialité, les produits culturels et le sens des contenus, la place des nouvelles pratiques, le développement des publics, du numérique. Mise en réseau, accompagnement des différents acteurs, les rôles du diffuseur et du médiateur, l’attente croisée des politiques, des professionnels et du (des) public(s).

3 groupes de travail :

  • Diffusion et réduction de la fracture territoriale, pour une égalité d’accès.
  • Diffusion numérique et innovation numérique dans les nouvelles méthodes de transmission dans le domaine éducatif.
  • Médiation (ascendante et descendante).

Invités : centres culturels publics et privés, théâtres municipaux, exploitants de salles de cinéma, médiathèques, bibliothèques, compagnies, associations culturelles, médiateurs…

Atelier 5

Thème : L’Éducation artistique et culturelle

Objectifs : Comment mieux accompagner les enfants dans leur pratique artistique, en temps scolaire et hors temps scolaire ; comment améliorer leur contact avec les œuvres ; la formation des formateurs, la mise en réseau des acteurs.

Localisation : Fulelli

Contenu de la réunion plénière : présentation de l’atelier et de ses objectifs et travail en ateliers.

2 groupes de travail :

  • Éducation à la pratique artistique dans les domaines du cinéma, livre, musique, danse, cirque, dessin, vidéo, théâtre
  • Éducation du jeune public à appréhender les œuvres (éducation à l’image, photographie (CMP), Art contemporain (FRAC), théâtre (TJP), musique (JMF), médiathèques et bibliothèques (CP-JC).

Invités : Recteur, professeurs des écoles et professeurs collèges et lycées, médiathèques et bibliothèques, PASS CULTURA, structures culturelles de formation artistique, conservatoire, intervenants culturels en milieu scolaire.

Atelier 6 

Thème : la culture corse dans l’espace méditerranéen et européen

Objectifs : Quels outils de mise en réseaux au plan européen et méditerranéen ? Pourquoi ? Échanges culturels. Recherche de financement. L’accompagnement des porteurs de projets et la question de la diffusion des artistes et des œuvres.

Localisation : Aiacciu

Contenu de la réunion plénière : présentation de l’atelier et de ses objectifs

Contenu du groupe de travail : 1 groupe de travail

Invités : organisateurs, compagnies, associations culturelles.

Organisations en parallèle de réunions thématiques à caractère plus spécifiques :

Schéma de l’enseignement artistique

Nouvelles pratiques et modes de transmission,…

Journée de restitution des Attelli di a cultura  Corti

Università di Corsica

Les thèmes abordés lors de la journée de restitution des ateliers doivent appréhender les questions généralistes sociétales et territoriales (dont celle relative à la langue). Ces thèmes, transversaux, ne sont pas spécifiquement abordés dans les ateliers.

Il s’agit d’initier la réflexion sur « un autre modèle » en faisant le lien entre culture et patrimoine : les lieux, les paysages, l’attachement à la terre, la symbolique forte de la langue en tant que véhicule d’une expression moderne. Il s’agit également  de synthétiser les travaux au cours de deux conférences distinctes.

Présentation par le Président du Conseil Exécutif de Corse et la Conseillère Exécutive déléguée à la culture des « attelli di a cultura », objectifs initiaux et résumé des ateliers.

Conférence de restitution n° 1 /Politique culturelle et aménagement du territoire.

Quel modèle ? La politique culturelle en Corse à partir du riacquistu ; les enjeux face à la mutation des territoires ; nouvelles pratiques et comparaison à l’échelle européenne (Italie, Espagne, Allemagne).

Nouveaux dispositifs de soutien (le conventionnement et le mécénat).

Conférence de restitution n° 2 /Culture et lien social

Droits culturels et leviers d’action pour une réelle transformation sociale : Vers un nouveau modéle

Le calendrier des assises de la Culture :

6 ateliers et 6 thématiques À partir du 7 novembre

1 journée de restitution À partir du 28 novembre

Une nouvelle politique territoriale adossée à un nouveau règlement

des aides élaboré au vu des contraintes et des constats

Une mise en œuvre dès 2017

Nous devons contribuer à éclairer l’action culturelle :Au-delà de la nécessité de poser une nouveau cadre que constituera le futur guides aides, nous voulons surtout repenser la politique culturelle de notre collectivité, c’est une exigence de par nos compétences qui nous confèrent un rôle de chef de file, jusqu’ à aujourd’hui insuffisamment occupé.

– Impliquer les autres collectivités dans la concertation

– Accompagner les acteurs par des dispositifs innovants : Repenser l’ingénierie culturelle (Montage de projets, stratégie marketing, Outils de financement)

– Inclure une réflexion sur un plan de formation autour des métiers de la culture

– Agir en faveur de la résorption de la fracture territoriale

– Par la mise en œuvre d’appel à projet repenser le lien culture-patrimoine afin qu’ils soient des facteurs de développement économique pour nos territoires

– Favoriser le lien entre éducation et culture : par un travail de maillage en concertation avec le tissu associatif actif dans ce domaine, mais aussi en lien avec le rectorat.

Nous voulons affirmer, par cette réflexion, le rôle central qu’occupe pour nous l’action culturelle. La culture constitue le socle de notre société, de notre modèle d’intégration, par ce que nous avons à offrir et que nous voulons partager, de notre lien au lieu, aux paysages, de notre attachement à la terre. Nous souhaitons que notre langue, qui doit être vecteur et qui s’inscrit en transversalité dans cette réflexion, porte une expression résolument moderne.

Nous souhaitons, en un mot, tracer les perspectives, vers un nouveau modèle ouvert sur la Méditerranée, sur l’Europe, sur le monde. C’est aussi pour cela que nous souhaitons aussi lors de la journée de restitution de ces atelli porter un regard sur les politiques culturelles à l’échelon européen.

Mà sta nova andattura che no vulemu purtà, a vulemu dinò spartuta da tutti, st’atelli nantu à i nostri territorii saranu l’occasione di cunfruntà, imaghjinà, sparte idee è riflessione. In listessu filu, u situ internet che no mettimu in piazza, sarà dino un spaziu  di cuntribuzione pè l’attore culturale, certu, mà ancu al dilà, pè tutti quelli chì volenu participà.

La co-construction n’est pas une simple méthode, un affichage, elle est, dans beaucoup de domaines, la garantie d’un projet partagé et porté par tous, clef de la réussite de celui-ci.

Si nous avons voulu mettre la création, au cœur de notre réflexion c’est que nous savons aussi que la vitalité d’un peuple se mesure à sa force créatrice.

Allora femu di manera à ciò chi forza ci ne fussi monda !

A ringrazià vi

JOSEPHA GIACOMETTI

 

Produit CORSU E RIBELLU