X

Mardi soir, un peu plus de 80 personnes étaient rassemblées devant les barrières de sécurité installé dans la rue qui mène au commissariat.

C’est de nouveau à l’appel de la Commission Anti Répressive de Corsica Libera, que les militants, sympathisants, familles et amis des 7 personnes (au moins) se sont rendus en plein centre ville, à cotés de la Préfecture, au commissariat dès 19h00 pour un rassemblement de soutien.

Une personne en garde à vue a été libéré avant 21H, deux autres pourraient être libérés dans la soirée, mais rien de sur.

FABRICE LECA (source Associu Sulidarità)

En parlant de libération, Fabrice Leca a été libéré récemment sous contrôle judiciaire avec l’obligation de porter un bracelet électronique et il est astreint à un contrôle judiciaire. Il était incarcéré depuis le 29 octobre 2003, condamné à 13 ans de prison le 29 février 2008, rapproché en Corse le 16 juillet (2009 ou 2010?) . Compte tenu que Fabrice Leca est incarcéré depuis le 29 octobre 2003, sa fin de peine est fixée au 5 avril 2013, il est admissible à la libération conditionnelle depuis avril 2010.

Hier matin, ce sont 7 personnes au moins dont des militants de Corsica Libera qui ont été interpellé à l’aube dans la région du Valincu. Après les perquisitions d’usages, ils ont tous été transporté au commissariat d’Aiacciu pour y être entendu dans le cadre d’une commission rogatoirte d’un Juge parisien pour des dossiers remontant à 2010. A l’appel de la Commission Anti Répressive de Corsica, plus de 80 personnes se sont réunis à partir de 19H, devant le lieux des gardes à vue, bunkérisé, une nouvelle fois par des barrières de sécurité et une dizaine de véhicule de CRS. Aux alentours de 21H30 les militants, sympathisants ainsi que la famille présente ont levé le camp non sans avoir une pensée pour les patriotes interrogés dans les locaux de la police politique.

Sur Bastia, hier après midi, devait se tenir le procès de Michel et Jérémy Terrachon, finalement il est reporté au 21 décembre pour un complément d’enquête. La famille Terrachon subit un acharnement répressif depuis des années, interpellations, perquisitions, garde à vue, procès… Corsica Libera n’a de cesse dans ses communiqués de dénoncer cet acharnement policier et judiciaire.

Informations complémentaires demain dans la matinée sur Corsica Infurmazione Facebook

Sur le sujet Anti Répressif et Humanitaire, nous vous rappelons la soirée NATALE PER I PATRIOTTI sur Biguglia samedi 26 novembre à partir de 21H. Pour 15€ vous assisterez à un concert d’antologie : Antone Ciosi, Petru Guelfucci, Ghjuvan’Paulu Poletti, L’Attrachju et L’Arcusgi.

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)