X
(article du 11 octobre 14h30) A l’heure où « U Guvernu di a Corsica » négocie avec l’Etat français, et que le peuple corse cherche à faire entendre sa volonté d’instaurer un climat de paix, la justice française répond quant à elle en infligeant de lourdes peines à l’encontre de nos jeunes militants. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, nous jeunes lycéens, avons décidé de nous réunir. Unis sous une même bannière, celle de la jeunesse corse : consciente qu’elle sera la Corse de demain! consciente qu’elle devra poursuivre le chemin entamé par ses aînés ! et consciente qu’il lui faudra œuvrer pour l’émancipation de son peuple, émancipation qui se traduira à travers l’éducation et l’instruction! Il va sans dire que nous sommes soucieux du devenir de notre pays, pour cette raison, nous ne pouvons accepter une telle condamnation qui contraint à l’exile de brillants étudiants qui contribuaient à la réalisation de cet idéal. Dernièrement, un ministre nous a très clairement rappelé ce que l’Etat français pensait, qu’il n’y avait pas de prisonniers politiques corses! Après cette déclaration, nous souhaitons savoir pourquoi trois manifestants ont été condamnés à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Brest pour la destruction du portail de la sous-préfecture de Morlaix. Pour un acte similaire, les nôtres ont été condamnés à des peines allant de 5 à 8 ans. Nous profitons de cette tribune pour exprimer notre soutien et notre confiance à nos élus au pouvoir aujourd’hui et savons qu’ils seront toujours à nos cotés. Semu a fiancu à tutti quelli chi si mubiliseghjanu par di NÒ à sta vargugnosa cundanna. Rispundemu à a chjama di a Ghjuventù Indipendentista, è ramintemu cum’ellu hè di primura chi u populu sia prisente sabbatu u 15 d’uttobre in Bastia cum’ellu a sapiutu adduniscesi in forza par l’AMNISTIA duie settimane fà in Aiacciu. Oghje, ùn semu micca qui par mancà a scola ò par sciappà senza raghjone. Oghje semu qui par sustene à Nicolaiu Battini, Ghjiseppu Maria Verdi è Stefanu Tomasini, trè ghjuvanotti à pena più vechji cà noi, culpiti da a ghjustizia francese qualchi ghjorni fà. Noi a ghjuventù Liceana, ci prisintemu davanti à voi pà fà sapè è mughjà a nostra rivolta di pettu à st’inghjustizia, senza sminticà tutti l’altri patriotti incarcerati TOCCA À NOI À LUTTÀ PAR FÀ LI TUTTI VULTÀ !!!! GHJUVENTÙ LICEANA Lundi 10 octobre 2016 Cunfarenza di stampa di i liceani aiaccini

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet