X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le débat d’orientation budgétaire! C’était le gros morceau, ou morceau de choix, de la session lundi du Conseil Général de Corse du Sud. Comment en période de crise, alors que le robinet étatique des dotations se ferme de plus en plus, comment du fait de la même crise ne pas pressurer encore plus le simple citoyen, comment enfin ne pas avoir recours systématiquement à l’emprunt? C’est l’équation quasi insoluble qu’a tenté de résoudre lundi le conseil sudiste. Malgré une bonne santé évidente, les finances du département commencent à accuser le coup, ou le coût, de la crise. Après le fameux « l’État est en faillite » de François Fillon, Jean Jacques Panunzi l’a dit haut et fort hier: l’Etat n’a plus d’argent et ne pourra plus financer les collectivités locales comme par le passé. Le décor sera totalement planté lorsque l’on vous aura dit que les dépenses sociales ne cessent de monter, que les ressources fiscales sont à la baisse et que le système dit de péréquation horizontale ne cesse de contraindre les budgets. Sans avoir recourt à l’emprunt, méthode que l’on dit de plus en plus toxique, quelles sont les marges de manœuvres pour équilibrer le budget départemental?

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U dibattitu d’urientazioni di bughjettu! Era u pizzoni, o pezzu di scelta, di a sessioni arimani (luni) di u Cunsighju Ghjinirali di Corsica Suttana. Comu in periudu di crisi, inveci chì i dutazioni di u Statu sò di più in più scarsi è pochi, comu da u fattu di a stessa crisi ùn tuccà micca à u simplici citadinu, comu infini ùn passà micca sempri à l’imprestitu? Hè l’equazioni scema chì ani pruvatu à risolva arimani u cunsighju pumuntincu. Malgradu una bona saluta evidenti, i finanzi di u dipartimentu cuminciani à soffra. Dopu à u famosu « u Statu hè in bancarotta » di François Fillon, Jean-Jacques Panunzi l’hà ditta forti arimani: u Statu ùn hà più soldi è ùn pudarà più finanzià i cullettività lucali com’è nanzi. Senza passà da l’imprestitu, metudu qualificatu di più in più di tossica, chì sò i pussibilità da equilibrià u bughjettu dipartimintali?

Écoutons les explications de Jean Jacques Panunzi

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)