X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Trois jeunes faisaient hier (mardi), l’objet d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Ajaccio. Ces derniers étaient poursuivis pour avoir caillassé le bus des joueurs du Stade Malherbes de Caen, samedi dernier, alors que ce dernier se rendait au stade François-Coty pour y affronter l’AC Ajaccio, en ligue 1. Plusieurs vitres ont volé en éclat, mais personne n’a été blessé. Les policiers de la sécurité départementale ont interpellé cinq jeunes, dont deux mineurs, qui ont été relâchés le lendemain de leur interpellation. Les trois autres, majeurs, ont donc  été jugés aujourd’hui au palais de Justice d’Ajaccio. Tous les trois ont été relaxés au bénéfice du doute.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Trè ghjuvanotti passavani eri (marti) di modu subbitu davanti à u tribunali currezziunali d’Aiacciu. Li era rimpruvaratu d’avè pighjatu à pitrati u veiculu di i ghjucadori di u Stade Malherbes de Caen, sabbatu scorsu, mentri chì iss’ultimu andaghjia à u stadiu François Coty, pà ghjucà contr’à l’AC Aiacciu, in Lega 1. Parechji vetri sò stati sciappati, ma nimu hè statu feritu. I pulizzeri di a securità dipartimintali ani arristatu cinqui ghjovani, frà i quali dui minori, chì sò stati ricappiati u lindumani di a so arrestazioni. I trè altri, maghjori, sarani dunqua ghjudicati oghji à u palazzu di ghjustizia d’Aiacciu. Tutt’è trè ani vistu i carichi chì pisavani contr’à elli sguassati, à u benefiziu di u dubbitu.

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)