Breaking News

#Corse Verdict Tomasini 5 ans, Verdi 6 ans et Battini 8 ans

(article du 6 octobre 2016 réactualisé) Le verdict est tombé :

Niculaiu Battini, 8 ans de prison, inscrit au FIJAIT (fiché S)

Stefanu Tomasini, 5 ans de prison, incarcéré à la suite du verdict, inscrit au FIJAIT (fiché S)

Ghjiseppu Maria Verdi, 6 ans de prison, inscrit au FIJAIT (fiché S)

tous les articles sur ce procès sont sur ce lien ici (<–lien ici)

L’appel « au calme à l’apaisement et à la retenue » de Nicolas Battini avant le verdict

nicolasbattiniVoici sa déclaration finale lors du procès :  

Mme la Présidente, Mesdames et messieurs les magistrats de la Cour,

A l’annonce du réquisitoire de Madame l’Avocat Général, des heurts et de vives réactions ont eu lieu en Corse. J’estime qu’il est de ma responsabilité de réagir à ce propos. Je tiens à dire que je comprends les sentiments de révolte qui animent une grande partie de la jeunesse de mon pays.

Je saisis l’atteinte dont elle estime être victime à chaque fois que sont condamnés d’autres enfants du peuple corse pour leur engagement politique. En cela je me refuse à condamner qui que ce soit. Néanmoins, convaincu que je suis de la nécessité d’une paix définitive, j’appelle officiellement au calme et à la retenue.

Je me suis exprimé ici pour témoigner de l’existence du peuple corse et de la légitimité de son combat, sans espoir aucun pour mon propre sort. Je pense avoir fait le bon choix. Avec l’aide de mes conseils et l’appui d’éminents témoins, j’espère avoir pu exposer devant cette Cour la nature de nos aspirations et les raisons de quarante années de conflit. Sans rien renier de ce que nous sommes, je suis persuadé que nous parviendrons à établir une paix durable assurée par une démocratie saine et vivante au service d’une nation corse reconnue.

Mon sort vous appartient. Quelle que soit votre décision, j’entends rester le patriote que je suis et participer, par mes modestes compétences, à l’émancipation de mon peuple sur sa terre, dans l’apaisement, la coopération et la réconciliation.

Violences dans le centre de Bastia font sept blessés parmi les forces de l’ordre

Tout est parti d’un rassemblement de soutien à trois jeunes indépendantistes jugés en ce moment à Paris pour un attentat à la voiture-bélier contre la sous-préfecture de Corte en 2012. Des incidents ont éclaté dans la soirée du mercredi 5 octobre, dans le centre-ville de Bastia (Haute-Corse), entre plusieurs dizaines de nationalistes corses et les forces de l’ordre. Selon France Bleu Frequenza Mora, six CRS et un commissaire de police ont été blessés par des tirs de cocktails Molotov et des jets de pierres.

Une centaine de manifestants se sont retrouvés, en fin d’après-midi, sur une place de Bastia, avec des banderoles. Quelques minutes plus tard, plusieurs dizaines de personnes masquées ont fait irruption et ont mis le feu à du mobilier urbain avant de s’attaquer au portail de la Banque de France voisine avec une bombe agricole.

Elles ont ensuite lancé des cocktails Molotov contre les forces de l’ordre, qui ont répondu par des tirs de gaz lacrymogène. A 22 heures, la situation s’était calmée mais plusieurs rues étaient encore bouclées par les policiers afin de permettre aux pompiers d’éteindre les incendies.

JEAN ROSSI (C&C)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: