Produit CORSU E RIBELLU

X

(Corse Matin 15h00) Dans le hall de l’aéroport Napoléon-Bonaparte, plusieurs dizaines de militants nationalistes étaient venues accueillir Marc Ganu qui arrivaient par l’avion de Paris.

 Les proches du militant remis en liberté hier étaient également là. Et plus personne ne s’avisait que le ciel était gris sur la cité impériale. La grande banderole de l’Associu Sulidarità avait été déployée dans le hall des arrivées, les pancartes « Aministia » et les bandere s’étaient invitées auprès du tapis à bagage, sous le regard un peu éberlué des vacanciers de l’arrière-saison. Au moment de l’entrée de Marc Ganu dans l’aérogare, la joie était à son comble. Le militant proprianais était incarcéré en région parisienne depuis près de trois ans. ganumarcaiacciu

Il recouvre aujourd’hui la liberté mais demeure mis en examen dans le dossier des nuits bleues de 2012 et reste assigné à résidence, chez lui, à Propriano. Dans l’attente du procès qui se déroulera dans quelques mois à Paris.

LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN

corsematin-associu

TDR CORSE MATIN