Breaking News

#Corse « Battini, Tomasini, Verdi » @Gi_Naziunale « A nostra cuscenza hè resistenza ! »

Beaucoup de monde devant les grilles… De tous les horizons politiques du mouvement national.

Cunferenza di stampa di u 28 di Sittembre di u 2016

Il y a trois ans jour pour jour, s’abattait sur notre mouvement la plus grosse vague de répression depuis sa refondation en novembre 2012. Plus d’une dizaine d’interpellations avaient lieu au petit matin dans le cadre de l’affaire de la tentative d’attentat à la voiture bélier contre la sous-préfecture de Corti. Certaines de ces interventions policières seront d’ailleurs réalisées avec une rare violence.Nicolas Battini et Stéphane Tomasini, 19 et 21 ans, seront placés en détention, Ghjiseppu Maria Verdi, 19 ans à l’époque, est toujours recherché.

L’objectif était clair : tuer notre mouvement dans l’oeuf, lui donner un coup d’arrêt, l’empêcher de s’exprimer. L’effet obtenu a été inverse, nous donnant ainsi une visibilité et une légitimité incontestables aux yeux de la population, et faisant de nous le premier mouvement de jeunesse de Corse. Più cresce a ripressione, più a lotta piglia forza.

Nous sommes aujourd’hui réunis à l’occasion de l’ouverture de leur procès. Nous leur apportons notre soutien fraternel, plein et entier.
Il est important de rappeler que ce procès est pour notre militant et pour notre structure une véritable tribune politique. Non, il ne répondra pas aux questions des juges et procureurs parisiens.

rassemblementtomasinibattiniverdibastia-gi
Non, Niculaiu Battini n’accepte pas et n’acceptera jamais le jugement d’un tribunal rendant la justice au nom du peuple français.
Cette démarche de rupture est celle d’un patriote corse, d’un jeune fils de cette terre qui a lutté sans relâche pour que la Corse soit Nation.

Durant ses trois années de détention préventive, notre militant Nicolas Battini a fait preuve d’une volonté à toute épreuve. Pas un instant il n’a renié ses idées, celles qui l’ont conduit à être l’un des membres refondateurs de notre structure. Jamais il ne s’est compromis.

Notre autre militant mis en cause dans cette affaire, Ghjiseppu Maria Verdi, est lui recherché depuis trois ans, trois années durant lesquelles il n’a évidemment pu poursuivre son cursus universitaire entamé en 2012, trois années sans que sa famille n’ait la moindre nouvelle de lui. Nous lui apportons notre entier soutien et nous lui adressons un message: teni forte o cumpà !

Depuis ce matin, c’est notre jeunesse toute entière qui sera jugée et c’est elle que nous devons défendre. Nous n’attendons pas de clémence de la part de ce tribunal. Nous ne lui reconnaissons d’ailleurs aucune légitimité à juger des patriotes corses. Nous réclamons seulement un acte de paix, un premier pas devant mener plus tard à une loi d’amnistie générale des prisonniers politiques, conformément aux attentes de l’ensemble des Corses, en recherche d’une solution politique qui ne semble pas vouloir franchir la Méditerranée.

À l’heure où la société corse toute entière aspire à la paix, nous souhaitons poser les choses clairement. Nous n’accepterons aucune condamnation. Notre mouvement organisera d’autres mobilisations de soutien dans les jours à venir et saura réagir en conséquence à l’issue de ce procès.

LIBERTÀ PÈ I NOSTRI MILITANTI NICULAIU BATTINI È GHJISEPPU MARIA VERDI !
SUSTEGNU À STEFANU TOMASINI !

AMNISTIA PER TUTT’I PATRIOTTI !

A nostra cuscenza hè resistenza !

Ghjuventù Indipendentista

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: