Breaking News

#Corse A Manca ne se rendra pas à la réunion de préparation d’une manifestation unitaire demain

A Manca ne participera pas demain à la réunion in Corti faute d’avoir reçu une réponse satisfaisante sur une position de principe par rapport à la présence éventuelle de néo-fascistes se réclamant du mouvement national. 

Voici les échanges entre Le Rinnovu et la Manca relatifs à la proposition de participation à cette réunion, et ce, afin d’éviter toute interprétation erronée.

Le 29/07/2016

Position publique d’A Manca sur l’initiative du Rinnovu :
http://www.a-manca.net/priparazione-di-a-manifestazione-lettera-a-u-rinnovu/

Le 26/09/2016

Seconde demande adressée directement au Rinnovu

Salute,
le 29 juillet dernier nous vous avons communiqué notre position sur l’organisation d’une manifestation unitaire.
Nous n’avons fait qu’une seule demande.
Pouvez-vous nous garantir que des militant néo-fascistes de type ‘Leia naziunale’ ne seront pas présent à cette réunion ? Ce qui hypothéquerait de facto notre présence.
Sentimenti Corsi.

A Manca

Le 27/09/2016

Réponse du Rinnovu

Salute

Nous vous avons conviés â une réunion dont le but est d’étudier les modalités d’organisation d’une manifestation populaire.
Nous avons adressé un courrier à toutes les organisations politiques associatives et syndicales du mouvement national.
LEIA n ayant pas d’ existance réelle autre que internet, ils ne sont pas destinataires du courrier. Par ailleurs nous avons lancé un appel public pour une réunion publique et nous n’envisageons pas de filtrer les entrées.
Nous vous proposons au delà de cette réunion de travail collective la tenue d’une bilatérale( à fixer) où nous pourrions échanger sur tout, y compris sur les points que vous soulevez.

Sentimenti corsi

Le 27/09/2016,

L’exécutif d’A manca à l’exécutif du Rinnovu,

Faisant suite à votre réponse ce jour, l’exécutif de la Manca vous informe, que notre organisation ne participera pas à la réunion organisée à votre initiative le mercredi 28 septembre.

Depuis le 29 juillet dernier nous vous avions fait savoir qu’il est hors de question pour nous de nous réunir aux côtés de personnes ou d’organisations positionnées objectivement à l’extrême droite. Nous vous demandions donc de clarifier cet aspect car votre appel public s’adressait à l’ensemble du mouvement national, dont se réclame aujourd’hui des courants néo-fascistes, susceptibles de participer à cette réunion, même sans y être invités. L’accès à la réunion étant libre sans aucune restriction, c’est donc ce qui se produira.

L’exigence de clarté politique, dans une période lourde de tensions sociétales, devrait présider aux relations entre des mouvements qui se réclament communément au moins d’une démarche d’émancipation pour le peuple corse. Il en va, nous semble t-il d’une démocratie véritable et moderne pour laquelle se mobilisent depuis des décennies, des femmes et des hommes de notre pays.

Il en va aussi de même, des projets de société de la plus grande importance que chacune des organisations se doit de présenter devant le peuple, afin que ce dernier puisse exercer ses choix et donc ses droits, en rupture avec les pratiques coloniales et clanistes qui ruinent notre société.
Nous n’avons pas comme objectif d’imposer nos points de vue, que ce soit à des organisations ou aux inorganisés. Mais notre exigence est, encore une fois, que chacun exprime clairement ses options politiques, sans l’ombre d’une ambiguïté.

Ces dernières années ont vu des individus et des groupes nettement d’inspiration néo-fasciste remettre en cause le concept de « communauté de destin », en tentant de substituer au droit du sol l’abject concept de « droit du sang ». A partir de faits divers, il nous a été donné de constater que cette même sphère œuvrait objectivement à « racialiser » les événements en incitant par tous les moyens les plus manipulatoires (désinformation, dissimulation d’intentions) à la haine contre les populations issues de l’immigration, tant via les réseaux sociaux que sur le terrain.

En liens étroits avec tout ce que compte l’Europe de courants d’extrême-droite, ces groupes et individus ne font pas mystère de leur répulsion à l’égard de la notion même de « droits de l’Homme ». C’est à ce titre qu’ils n’hésitent pas à proférer des menaces, des insultes et des calomnies à l’encontre de celles et ceux qui s’en réclament. Nous en voulons pour preuves incontestables la copie de leurs écrits, ce qui, au demeurant, vaut à certains d’entre eux d’être déférés devant les tribunaux. Plus encore, ils n’hésitent pas non plus à proférer des menaces et des insultes contre des militants et des militantes de notre organisation, directement ou plus sournoisement, notamment sur les réseaux sociaux.
Nous nous étonnons de voir des membres connus de votre mouvement accorder leurs signatures de soutien à des pétitions destinées à organiser la solidarité au profit de ces personnes.

Pour notre part enfin, si nous manifestons nos désaccords avec l’option libérale de Femu A Corsica et de Corsica Libera, cela nous ne conduira jamais à faire bloc, à n’importe quel prix politique, en incluant ce que nous estimons être a minima des populistes et sûrement plus encore, des néo-fascistes.

Nous sommes disposés à vous rencontrer pour une réunion bilatérale, dans la transparence la plus totale et en communiquant ces points en discussion au débat public.

Amicizia,

A Manca

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: